Levr

O
     

-A +A

L'Identité bretonne.

Authors : KOADIG Ronan ; DENIS Michel (Rakskrid gant) ; WIEVIORKA Michel (Goude-skrid gant)

Ti-embann_Embanner : Terre de Brume Editions ; Presses Universitaires de Rennes
Series : Essais
ISBN/ISSN : 2-84362-019-8

Call n° :
306.K8(ARC) - Doc n° : 307
1998 - 479 pajenn


Doare :
Studiadenn ; Tezenn ; Tudoniezh/Studi ar gevredigezh
Lg : Galleg

E-barzh/Staget : Digoradur ; Goude skrid ; Kartenn(où) ; Levrlennadur(ioù) ; Luc'hskeudenn(où) ; Meneger anvioù-tud ; Meneger an danvezioù ; Rakskrid

Price : 24,24 euro

Diverradenn an tezenn "Toute identité collective est une représentation sociale chargée de beaucoup d'eémotion, et non pas une réalité concrète invariable dans l'espace et dans le temps. L'identité bretonne ne fait pas exception. Les matériaux dont elle est constituée, images mentales d'origine parfois très ancienne, ont toujours été et sont encore à présent un objet de luttes symboliques dont l'enjeu varie selon les époques mais relève toujours de la politique, au sens large du terme. Et si la figure du breton sauvage, qui forme en quelque sorte l'envers de la représentation du français civilisé, est profondément ancrée dans les esprits, cela s'explique par l'action de ces puissantes institutions de socialisation que sont la famille et l'école. En quelques décennies, l'appréciation de l'identité bretonne a beaucoup changé. D'abord déconsiderée, elle a ensuite été revendiquée avant de devenir prisée. Cependant, la société bretonne actuelle garde vivantes les traces de cette histoire récente. Ainsi, l'identité négative n'a pas totalement disparu ; des stigmates honteux subsistent chez une minorité de bretons surtout féminine, agricole, et basse-bretonne. De plus, le renversement symbolique n'a pas toujours donné les résultats escomptés, ou n'a pas terminé de porter ses fruits. Quant au rapprochement entre les milieux économiques et culturels, s'il paraît susceptible d'être fécond, il n'en est encore qu'à ses prémices. Les bretons ne sont pas particulièrement fermés sur eux-mêmes. Ce que l'on appelle leur forte identité résulte au contraire d'une création permanente largement ouverte aux influences extérieures. Peu sensibles aux charmes de l'autonomisme, ils n'en sont pas moins très profondément attachés à leur singularité. Et les propos qu'ils tiennent aujourd'hui à l'égard de l'état français évoquent davantage un mariage de raison que de l'amour. Enfin, grâce, vraisemblablement, à des réminiscences de catholicisme et à leur culture de résistance, ils parviennent à conserver, malgré les difficultés contemporaines, un mode de vie relativement paisible." http://www.theses.fr/1997BRES1001

Descriptors : Breizh / Breizhadelezh / Sevenadur / Kevredadouriezh / Kevredigezh / Reoliad an emzalc'hioù / Buhez pemdez / Brezhoneg / Yezh / Maouez / Yaouank / Gouennelouriezh / Marv / Giz ar marv / Lennegezh / Emrenelouriezh / Disrannelezh / Broadelouriezh / Hengoun / Politikerezh / Labour / Gallaoueg / Armerzh

URL :
http://www.pur-editions.fr/ - http://www.terredebrume.com/ - http://perso.univ-rennes2.fr/ronan.lecoadic - http://www.theses.fr/1997BRES1001

Kot Dewey : 306(ARC)

Number of copies : 1 (KDSK Bro-Naoned)

Copies

Call n° Bar code Commentary
1 [available] YReservation

See also

Z