DVD

O
     

-A +A

Afrique 50.

Autoren : VAUTIER René ; FODEBA Keita (Sonerezh savet gant) ; BONFANTI Antoine

Ti-embann_Embanner : Cinémathèque de Bretagne

Signatur :
F.AFR(VAU) - Dok-N° : 10978
2009
Doare :
Teulfilm(où)
Lg : Galleg

Dans l'histoire du cinéma français, c'est le premier film ouvertement anticolonialiste. Cette attaque en règle de la politique africaine de la France est un brûlot, que le gouvernement français tentera d'étouffer par tous les moyens. Il fut censuré en France de 1950 à 1990, et valut à René Vautier treize inculpations et une condamnation à un an de prison.

En 1949, René Vautier - jeune Breton de 21 ans, ancien résistant décoré de la Croix de guerre en 1944, fraîchement diplômé de l'IDHEC - part en Côte d'Ivoire tourner des images pour le compte de la Ligue de l'enseignement. Le film est destinéaux élèves des lycées et collèges de France, afin de montrer comment vivent les villageois d'Afrique Occidentale Française (Côte d'Ivoire, Haute-Volta, Sénégal et Soudan Français). Le jeune réalisateur arrive sur place sans idées préconçues sur la présence française en Afrique... Il tourne... et tout naturellement sa caméra 16 mm se dirige vers des galériens noirs qui manoeuvrent à bras les énormes vannes d'une écluse du barrage de Markala-Sansanding. Il demande à un ingénieur - blanc, bien sûr ! - pourquoi le fonctionnement des vannes de ce barrage, qui fournit de l'électricité dans toute la région, n'est pas électrifié. Celui-ci lui répond en riant : les nègres coûtent moins cher ! Vautier s'insurge, les ennuis commencent.

Les autorités reprochent au réalisateur de ne pas se plier au décret Pierre Laval datant de 1934 interdisant les prises de vues en Afrique Occidentale Française sans l'accord du gouverneur. Recherché pendant les dix jours de tournage, explusé officiellement, il s'enfuit de Bamako et filme clandestinement sur le trajet de mille kilomètres : traces d'oppression, de répression, villages brûlés, et autres violations des Droits de l'Homme...

Au terme d'un périple de plusieurs mois, il réussira, grâce à la solidarité d'Africains, de pêcheurs bretons, de juges et de douaniers, à rapatrier les bobines du film. Et finalement, c'est par un subterfuge à la caserne de gendarmerie de Reuilly à Paris qu'il sauvegardera un quart des pellicules pour monter Afrique 50. (Tennet diwar testenn ar golo). (Tiré du résumé sur la jacquette).

Schlüsselwörter : 20vet kantved / Afrika / Istor Afrika / Trevadenn / Trevadennerezh / Impalaeriezh trevadennel / Gwirioù an den

URL :
http://www.cinematheque-bretagne.fr/

Embann. Kentañ : Filmet e 1950

Anzahl von Exemplaren : 3 (KDSK Gwened - KDSK Bro-Naoned - KDSK Bro-Naoned)

Padelezh : 17 munutenn + 14 munutenn Bonus

Exemplare

Signatur Bar-code Kommentare
1 [verfügbar] YVormerken
2 [verfügbar] YVormerken
3 002828 [verfügbar] YVormerken
Z